Envie de prendre un cours de photo à Paris ou région parisienne ?
De faire des rencontres en faisant de la photo ?
www.japprendsaphotographier.fr

7 octobre 2012

L'étoile de mer (épisode 5)

Résumé des épisodes précédents : Elle avait faim. Elle avait froid. Elle me prenait pour une pizza. Une pizza bien cuite, une étoile de mer gluante à l'haleine fromagère, une moule morte... Tous les ingrédients étaient réunis pour un festin royal !

Donc, elle n'aimait pas les cunis mais n'avait pas cru bon de me le dire avant que je cuise sous ma couette...
Confronté à une situation de ce genre, il n'y a que 3 solutions envisageables :

a) Suivre son envie et lui dire :
« Ah... ben moi, contrairement à toi, j'aime bien les préliminaires ! »,
b) Suivre son instinct et lui dire :
«
Tiens ! Ramasse ton pyjama de mamie et casse-toi ! »,
c) Suivre sa morale et lui dire :
«
Ah, je ne savais pas... De quoi tu as envie alors ? ».

Un commentaire anonyme d'un épisode précédent qui avait senti venir la suite avait suggéré la solution b. Mon manque d'expérience des situations de crise m'a laissé penser qu'en choisissant c, j'aurai peut être droit à a.

Évidemment, l'étoile de mer était une catastrophe d'une branche à l'autre. Adieu veaux, vaches, cochonnes et bille métallique au bout de mon manche...




Elle a chuinté :
-
«
Moi che fait pas la première fois pour pas paffer pour une falope ».
J'ai failli rire.
-
«
Mais fais moi yamou'... » a t-elle ajouté.
J'ai failli pleurer.

J'ai sorti une capote et je lui ai dit :
-
«
J'imagine que tu ne sais pas me la mettre ? »
Elle a fait
«
Non » de la tête comme les petits chiens mobiles en mousse sur la plage arrière des voitures de beauf'.
J'ai failli lui dire qu'elle était conne mais elle aurait pleuré et j'aurai ri... Et puis, malgré tout, je reste un pacifiste.



Comme l'étoile de mer, elle était impropre à la consommation...

L'imperméable enfilé, je pouvais aller à la pêche à la moule si vous me permettez ce jeu de mots vaseux... (il est vrai que l'on baigne dans la faune marine depuis 1 mois).

Alors V s'est déchaînée...
En grondant, en gémissant, en hurlant, en réveillant tout mon immeuble, elle m'a attrapé par le bassin en position du missionnaire pour m'imprimer elle même un rythme de lapin de garenne. Vous voyez les vibrations d'un marteau-piqueur ? Pareil.



Après seulement 2-3 minutes, elle s'est mise à pousser des cris de hibou et son corps s'est mis à trembler comme une feuille.

L'étoile de mer avait visiblement joui... Moi pas. Elle m'a alors repoussé violemment en arrière en poussant un
«
Aahhhhhh... » de satisfaction. Pourquoi ai-je pensé à cet instant à un gros porc bavarois à la fête de la bière de Munich qui vient tout juste de finir sa pinte de mousse avec satisfaction et s'apprête à roter ?

Elle gisait maintenant dans les draps défaits, les yeux mi-clos, à savourer le plaisir qu'elle venait d'éprouver, complètement indifférente à ce que j'avais bien pu ressentir. Hallucinant...




Je me suis levé sans un mot et je suis allé jeter le préservatif usagé à la poubelle. Temps du trajet aller-retour : 20 secondes max. À mon retour dans la chambre, l'étoile de mer ronflait.

Elle aurait pu au moins me livrer sa recette pour s'endormir aussi vite ! C'était tentant de la réveiller et puis je me suis dit qu'elle était finalement moins pénible (même en ronflant) endormie qu'éveillée.

 


Le lendemain, j'ai fait le mec qui n'aime pas qu'on lui parle au réveil. Elle a bu un café en silence et elle est partie en même temps que moi à 8h30 du matin vu que j'allais au boulot. Sur le chemin du métro, elle m'a dit :

- « Ché paché une très bonne choirée mon chéri ».

J'ai cherché une signification éventuelle au mot
« séri ».
Mais non là ce n'était pas son chuintement.

Alors je lui ai expliqué pourquoi on ne resterait pas ensemble, pourquoi il ne fallait pas se glisser dans le lit d'un mec en pyjama, qui plus est sans s'être brossée les dents. Je lui ai fait remarquer que je n'avais pas pris mon pied et qu'elle n'avait rien vu puis qu'elle s'était endormie comme un sac en ronflant au bout de 20 secondes.

Elle s'est sentie confuse. Et dans un effort désespéré de ne pas perdre son seul mec en 5 ans, a promis pour
« la prochaine fois » la fameuse fellation au piercing.

Il n'y aurait pas de prochaine fois....

Elle a conclu dépitée :
-
«
Ah bon, ché fini ? »

Et oui, c'était fini...
J'espère au moins que mes explications auront été utiles à l'étoile de mer pour son prochain mec dans 5 ans. Je l'ai quitté sur le quai du RER. Sous la pluie.


 


(fin...)

PS : Merci à l'étoile de mer de m'avoir inspiré cette chronique. Nous sommes en quelque sorte quittes aujourd'hui !



 
PS 2 : Pour ceux qui n'y sont pas encore allés, vous pouvez accéder et liker ma page Facebook "Chronique d'un trentenaire célibataire parisien" grâce à l'onglet bleu à droite de votre écran pour encore plus de vidéos, d'histoires similaires, de pubs, de musiques...



16 commentaires:

  1. Morale de l'histoire: Lorsque ça pue au premier, faut éviter le sous-sol... règle de base dans les histoires de cul

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça tombe sous le sens !

      A appliquer sans modération et c'est valable pour les 2 sexes.

      Supprimer
  2. "Après seulement 2-3 minutes, elle s'est mise à pousser des cris de hibou et son corps s'est mis à trembler comme une feuille.
    L'étoile de mer avait visiblement joui... Moi pas. "

    Ah la la la ... ben oui : Elle avait pas niqué depuis 5 ans !
    Ce qui est étonnant en revanche, c'est sa promptitude toute masculine à s'endormir en quelques secondes. Je suis même étonné qu'aucune des tes fans n'ait commenté :
    " Ah ! vous voyez comme c'est chiant ?"
    :-)

    D'autre part :
    " Et dans un effort désespéré de ne pas perdre son seul mec en 5 ans, a promis pour « la prochaine fois » la fameuse fellation au piercing."

    Tu as oublié une autre regle de base : le fameux "tais toi et suce." qui a si souvent prouvé son efficacité.
    Car quand tu sais qu'il n'y aura pas de prochaine fois, pourquoi remettre à 2 mains ce qu'on peut faire sucer là maintenant ???

    Allez console toi, un piercing ne change rien à l'affaire : vu comme elle baise mal, elle sucera mal avec ou sans piercing ...
    et vu la gourdasse , je pense que tu étais parti pour te faire violemment rayer le casque.





    RépondreSupprimer
  3. Juste morte de rire!!! BRAVO

    RépondreSupprimer
  4. Sais tu, camarade TCP, que ton côté littéraire est terrible pour attraper le coeur des filles ? Problème : Si tu n'es plus célib, ... c'est la fin de ces chroniques tordantes ?

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la crise de fou-rire entre là "Alors V s'est déchaînée..." et là
    "s'apprête à roter ?"

    T'es trop bon pour les raconter, dire que je pensais avoir le monopole des rencontres sordides via le net ;).

    Alter ego au masculin, je te souhaite une quète victorieuse, tu le mérites bien après tout, à nous faire rire, hommes et femmes sur des routes semblables à la tienne.

    RépondreSupprimer
  6. Ça fait vomir, sans deconner. Une femme souillon qui s'incruste. Le début de l'histoire était drôle par contre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus drôle quand ça devient à vomir ? Hum... j'avoue que sur le moment, je n'ai pas ri. Mais après, je ne regrette pas d'avoir vécu une telle expérience qui me sera forcément utile si je devais recroiser un spécimen de cette espèce...
      J'ai fait un tour sur ton blog. Thrash mais amusant ! ;-)

      Supprimer
  7. Oh my god x)

    Franchement merci pour cette chronique qui a eu le mérite de bien me faire marrer !

    Bien courageux quand même, un mec qui me fait ce coup là je le vire un coup de pied au derche :x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, c'est ce que j'aurai dû faire... Si mon blog, t'a plu, n'hésite pas à partager ou à venir sur ma page Facebook via l'onglet bleu sur la droite de ton écran.
      Petite précision : je ne peux pas contacter les membres de ma page mais je peux leur répondre si eux me contactent. C'est la règle des fan pages Facebook...
      À bientôt !

      Supprimer
  8. J ai bien ri... Navrée, V... mais ça confirme que tu aurais dû la planter bien avant. C était un moindre mal pour vous épargner à tous deux une soirée qui restera mémorable. Prends note pour plus tard. Z.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait, c'est fait ! Enfin, je t'assure que je n'ai pas souffert ! :p

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Bien sympa cette histoire, j'ai bien ris, merci !

    Par contre y'a un truc que je comprends pas, au final si elle s'est déchainée en baisant, c'était pas une étoile de mer ? Une étoile de mer par définition est complètement passive au lit... Ce qui aurait même été pire qu'elle, non ?

    RépondreSupprimer
  11. Ils ont tout dit au-dessus, et très bien en plus. Merci, je me suis régalée à te lire et ça m'a confortée dans l'idée que les bombes ne le sont pas forcément au pieu... et ça m'arrange ! :)
    Cépasmoilopossum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh heureusement, il y a des bombes qui sont aussi des bombes au pieu. Tu as de la concurrence camarade ! :-)

      Supprimer